Anthony Estienne, PhD

22 Juil 2024

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Physiologie ovarienne
  • Régulation de la folliculogénèse
  • Communication intercellulaire et santé du follicule

Mon expertise tourne autour de la fonction de la reproduction en général et de la fonction ovarienne en particulier. Mes premiers travaux de recherche portaient sur l’étude de la folliculogenèse ovarienne terminale, plus précisément la régulation du système de l’Anti-Müllerian Hormone (AMH) par les Bone Morphogenetics Proteins (BMPs) et sa conséquence sur le phénotype ovarien chez plusieurs modèles d’étude. Par la suite, je me suis intéressé à des processus comme l’atrésie folliculaire et l’ovulation. Finalement, mes projets de recherche les plus récents portaient sur la relation entre le métabolisme et la reproduction, notamment chez la poule et l’espèce humaine. De plus, je me suis penché sur les effets de certains produits phytosanitaires (herbicides) sur la reproduction chez les espèces précédemment citées. La compréhension de la fonction de reproduction et celle de sa physiologie ont dicté mes choix universitaires et professionnels durant ma carrière.

Le programme de recherche à long terme de notre laboratoire s’inscrira dans le contexte des difficultés rencontrées par la filière laitière et notamment les problèmes de reproduction des vaches. Ces dernières ont été sélectionnées selon un schéma ne prenant en compte que les performances de production de lait et donc au détriment d’autres caractères tels que la fertilité. En effet, les taux de succès des premières inséminations artificielles (IA) menant à une gestation n’ont fait que de décroitre au cours des dernières décennies, nécessitant ainsi la multiplication des IA et allongeant donc le délai entre deux gestations et donc deux périodes de lactation. Des efforts sont désormais entrepris pour parer à ces problèmes mais les biotechnologies de la reproduction et plus précisément la production de gamètes femelles in vitro permettrait d’apporter des solutions supplémentaires à ces problèmes. Même si les techniques de reproduction assistée chez les animaux de production sont bien maitrisées, la culture et la reconstitution d’organes reproducteurs in vitro pourraient permettre la réduction des cheptels et donc du nombre d’animaux conduisant ainsi à une diminution des coûts de production et de l’impact environnemental, tout en maintenant une productivité d’embryon de bonne qualité élevée.

Membres du laboratoire

Salma Ramzi
Étudiante à la maîtrise
salma.ramzi@umontreal.ca

Publications

Simon Dufour, DMV, PhD

19 Juil 2024

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Tests diagnostiques
  • Glycoprotéines associées à la gestation
  • Vaccination IBR-BVD

Simon Dufour est professeur d’épidémiologie vétérinaire à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Il dirige actuellement le groupe de recherche Op+lait FRQ-NT et il est codirecteur de la Chaire en biosécurité de la production laitière. Il est passionné par l’épidémiologie des maladies bovines et par la surveillance de l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux laitiers. Il s’intéresse également à l’utilisation de la vaccination dans le but de prévenir différentes maladies bovines, dont les avortements causés par IBR et BVD. Une partie de son programme de recherche porte justement sur la détection et le contrôle de cette dernière maladie. Il s’intéresse également aux pertes du fœtus durant la gestation chez les bovins laitiers et à l’utilisation des « pregnancy-associated glycoproteins » comme test de gestation.

Il possède d’ailleurs également une solide expertise en matière de stratégies de diagnostic, mais aussi de contrôle des maladies et de développement d’outils de visualisation des données pour le suivi et l’évaluation des questions de santé. Il a participé à la formation de nombreux étudiants aux cycles supérieurs (la plupart ont survécu). Il est avant tout passionné par l’apprentissage et l’enseignement.

Membres du laboratoire

Karol Gilberto Solano Suarez
Étudiant au doctorat
karol.gilberto.solano.suarez@umontreal.ca

Victoria Regia Lima Campelo
Étudiante au doctorat
victoria.regia.lima.campelo@umontreal.ca

Marie-Pascale Morin
Étudiante au doctorat
marie-pascale.morin@umontreal.ca

Daryna Kurban
Étudiante au doctorat
daryna.kurban@umontreal.ca

Faustin Farison (co-supervision)
Étudiant au doctorat
faustin.farison@umontreal.ca

Nikky Milar (co-supervision)
Étudiante au doctorat
nikky.milar@umontreal.ca

Mariana Fonseca
Stagiaire post-doctoral
m.fonseca@umontreal.ca

Ahmad Albaaj
Professionnel de recherche
ahmad.albaaj@umontreal.ca

Marianne Villettaz-Robichaud, agr., PhD

19 Juil 2024

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Bien-être des bovins laitiers
  • Comportement des bovins laitiers
  • Vêlage

Mon programme de recherche se centralise autour de l’amélioration du bien-être quotidien des bovins laitiers. Plusieurs de mes projets touchent la santé des pieds et membres puisque ceci influence non seulement leur bien-être, mais aussi leur longévité, leur productivité, la reproduction et leur profitabilité globale. Mes autres intérêts de recherche touchent les bovins de réforme, les jeunes veaux laitiers et les liens entre le bien-être des animaux d’élevage et celui des producteurs.

Membres du laboratoire

Publications

Juan Carlos Arango Sabogal, DMV, PhD

18 Juil 2024

Adresse complète

  • 450 773-8521, poste 8348
  • juan.carlos.arango.sabogal@umontreal.ca
  • Département de pathologie et microbiologie
    Faculté de Médecine Vétérinaire
    Université de Montréal
    3200, Rue Sicotte - Aile B, Local 3911
    Saint-Hyacinthe, QC
    Canada J2S 2M2

Intérêts de recherche

  • Épidémiologie des maladies infectieuses
  • Performance diagnostique des tests pour l'endométrite (bovins, équins)
  • Méthodes quantitatives, analyses bayésiennes et apprentissage machine

L’objectif global de mes sujets de recherche est la prévention et le contrôle des maladies infectieuses des animaux de la ferme (notamment bovins laitiers et chevaux). Mes projets de recherche s’articulent autour de 3 axes : 1) l’étude de l’épidémiologie des maladies infectieuses, 2) l’évaluation de la performance des tests diagnostiques et des stratégies de dépistage et 3) le développement et évaluation des programmes de prévention et contrôle et des outils de surveillance. En plus de l’épidémiologie, j’ai un intérêt marqué pour les méthodes quantitatives, les modèles Bayésiens de classe latente et l’apprentissage machine.

Membres du laboratoire

Publications

Juan C Arango Sabogal, DMV, PhD

18 Juil 2024

Adresse

  • 450 773-8521, poste 8348
  • juan.carlos.arango.sabogal@umontreal.ca
  • Université de Montréal
    Faculté de médecine vétérinaire
    Département de pathologie et microbiologie
    3200 rue Sicotte
    Aile B, local 3911
    St-Hyacinthe (QC)
    J2S 2M2

Intérêts de recherche

  • Épidémiologie des maladies infectieuses
  • Performance diagnostique des tests pour l'endométrite (bovins, équins)
  • Méthodes quantitatives, analyses bayésiennes et apprentissage machine

L’objectif global de mes sujets de recherche est la prévention et le contrôle des maladies infectieuses des animaux de la ferme (notamment bovins laitiers et chevaux). Mes projets de recherche s’articulent autour de 3 axes : 1) l’étude de l’épidémiologie des maladies infectieuses, 2) l’évaluation de la performance des tests diagnostiques et des stratégies de dépistage et 3) le développement et évaluation des programmes de prévention et contrôle et des outils de surveillance. En plus de l’épidémiologie, j’ai un intérêt marqué pour les méthodes quantitatives, les modèles Bayésiens de classe latente et l’apprentissage machine.

Membres du laboratoire

Publications

Gustavo Zamberlam

Gustavo Zamberlam, DMV, MSc, PhD

16 Oct 2023

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Physiologie ovarienne
  • Physiologie de la glande pituitaire: régulation de la synthèse des gonadotropines
  • Troubles de l'hypophyse et des gonades

Notre principal intérêt de recherche est l’étude de la physiologie et du dysfonctionnement ovariens; en particulier la régulation du développement des follicules ovariens et l’ovulation chez les bovins et les rongeurs. Le premier, une espèce agricole importante, et le second, un modèle animal utile pour la recherche en biologie de la reproduction. Nous avons utilisé des approches in vitro et in vivo pour démontrer les nouveaux rôles des facteurs intracrines tels que l’oxyde nitrique gazeux, FGFs et les glycoprotéines sécrétées WNT et SFRPs dans les cellules de la granulosa ovarienne des mammifères.

Nous concentrons actuellement nos études sur les rôles physiopathologiques de la voie de signalisation Hippo dans les cellules folliculaires ovariennes bovines. Nous avons également élargi nos études au niveau de l’hypophyse. Dans un projet de recherche en cours avec des souris, nous utilisons des approches de génomique fonctionnelle pour déterminer comment les rôles physiologiques de la voie Hippo régulent la synthèse des gonadotrophines et comment la perturbation de cette voie peut altérer la fonction hypophysaire.

Membres du laboratoire

Natalia Jakuc, BSc
Étudiante au doctorat
natalia.jakuc@umontreal.ca

Leonardo Guedes De Andrade, MSc
Étudiant au doctorat
leonardo.guedes.de.andrade@umontreal.ca

Publications

Julie BrindAmour

Julie Brind’Amour, PhD

16 Oct 2023

Adresse complète

Affiliations

Expertises

Intérêts de recherche

  • Épigénétique du développement
  • Ovogenèse
  • Transmission épigénétique inter-générationnelle

Mon laboratoire utilise une combinaison d’outils de biologie moléculaire, de séquençage génomique et d’analyses bio-informatiques pour répondre aux questions portant sur la transition de l’épigénome maternel à celui de l’embryon.

Mes intérêts de recherche sont centrés sur le processus de reprogrammation épigénétique dans les cellules germinales et de l’embryon précoce des mammifères. En particulier, je m’intéresse à l’effet de différentes interventions ou mutations sur l’établissement de l’épigénome maternel, ainsi qu’à leurs effets secondaires sur le contrôle transcriptionnel chez l’embryon.

Membres du laboratoire

Alyson Daigneault, BSc
Étudiante à la maîtrise
alyson.daigneault@umontreal.ca

Camille Souchet, MSc
Étudiante au doctorat
camille.souchet@umontreal.ca

Guillaume Bourdon, PhD
Postdoc
guillaume.bourdon@umontreal.ca

Laureline Charrier, MSc
Étudiante au doctorat (en codirection)
laureline.charrier@umontreal.ca

Samuel Guscott, PhD
Agent de recherche
samuel.gusscott@umontreal.ca

Publications

Guillaume St-Jean, DVM, PhD, DACVP

26 Jan 2021

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Développement et physiologie de l'utérus
  • Pathogenèse des maladies utérines
  • Mécanismes des voies de signalisation intracellulaires

Notre domaine d’intérêt principal est le rôle joué par les voies de signalisation dans le développement et le fonctionnement de l’utérus et la pathogenèse des maladies utérines chez la femme et l’animal. L’utérus est un organe dynamique. De nombreuses voies de signalisation exprimées au cours de l’embryogenèse et de la vie adulte coordonnent soigneusement son développement et sa fonction. TGF-b, WNT et Hippo sont comptées parmi ces voies. Elles contribuent également au développement de nombreuses maladies. À l’aide d’approches de génomique fonctionnelle et de pathologie comparative, nous étudions les rôles de certaines de ces voies dans la pathogenèse des maladies utérines. Notre recherche actuelle étudie les rôles de la signalisation Hippo dans la fonction utérine et le développement de l’endométrite chez les vaches. Nous nous intéressons également au développement de la fibrose utérine et envisageons d’étudier les rôles de ces voies de signalisation dans son développement, ce qui pourrait conduire à l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques.

Membres du laboratoire

Étienne Blais, DMV, IPSAV
Étudiant à la maîtrise
etienne.blais.1@umontreal.ca

Publications

Sylvie Breton

Sylvie Breton, PhD

19 Août 2020

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Régulation post-testiculaire de la reproduction masculine
  • Réseaux de communication intercellulaire pour la mise en place d'un environnement luminal optimal pour la maturation, la protection et le stockage des spermatozoïdes dans l'épididyme
  • Dynamique épithéliale et propriété immunitaire de la muqueuse épididymaire

L’infertilité masculine résulte souvent de l’incapacité des spermatozoïdes à atteindre et féconder un ovocyte. Ces propriétés sont acquises lors de leur transit dans le tubule épididymaire. Cependant, ce petit organe est sous-étudié et, à ce titre, l’infertilité masculine reste souvent inexpliquée.

Les différents types de cellules épithéliales (cellules claires, principales et basales) qui tapissent la lumière de l’épididyme travaillent de manière concertée pour maintenir un environnement acide qui contribue à la maturation et au stockage des spermatozoïdes à l’état dormant. Notre étude vise à décoder ce réseau complexe de communication intercellulaire.

De plus, nous avons récemment découvert des rôles inattendus des cellules claires dans la maturation des spermatozoïdes et la défense immunitaire. Nous avons montré que les cellules claires expriment des ARNm codant des protéines acquises par les spermatozoïdes en cours de maturation, et qu’elles établissent des interactions étroites avec les spermatozoïdes epididymaires via des «nanotubes» nouvellement décrits. Les cellules épithéliales constituent la première ligne de défense contre les infections. Dans l’épididyme, un équilibre entre la tolérance aux spermatozoïdes et la protection contre les pathogènes doit être maintenu. Nous avons constaté que les cellules claires répondent à la présence d’antigènes bactériens en exprimant des chimiokines, qui induisent alors le recrutement de macrophages dans l’épididyme. Nos découvertes ont ainsi révélé la participation des cellules claires comme médiatrices de l’inflammation. La caractérisation de ces nouvelles propriétés est un autre thème de recherche actif dans notre laboratoire.

Nous utilisons une approche multidisciplinaire comprenant la microscopie confocale à balayage au laser, la microscopie multiphotonique intravitale, et l’étude des cellules in vivo via perfusion de la lumière épididymaire.

Membres du laboratoire

Kéliane Brochu
Étudiante à la maîtrise

Larissa Berloffa Belardin, PhD
Stagiaire postdoctorale

Christine Légaré, MSc
Assistante de recherche

Kalidou Ndiaye, PhD

26 Juin 2018

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Fonction ovarienne
  • Immunologie de la reproduction
  • Développement folliculaire

Le principal domaine de recherche du laboratoire est axé sur les mécanismes cellulaires et moléculaires de la reproduction en mettant l’accent sur le développement folliculaire chez les bovins. Une attention secondaire est accordée à l’immunologie de la reproduction et aux effets des cellules immunitaires sur la fonction ovarienne. Nous abordons ces projets en utilisant une foule de technologies moléculaires incluant le criblage à double hybride de levures, les ARNs interférents, la surexpression de protéines via des plasmides et les tests promoteur-rapporteur pour caractériser l’expression et étudier les fonctions des gènes cibles dans les follicules ovariens et les cellules immunitaires.

Ces approches nous permettent d’étudier l’expression et la fonction des gènes qui pourraient influencer le développement folliculaire, la qualité de l’ovocyte et impacter la fertilité bovine. Nos études précédentes ont démontré l’induction de l’expression de gènes spécifiques dans le follicule ovarien au cours de l’ovulation, dont certains sont impliqués dans les processus inflammatoires. D’autres études de notre laboratoire ont également montré que certains gènes sont présents dans la croissance des follicules dominants et sont réprimés par l’hormone lutéinisante (LH). Nos projets en cours visent à élucider les fonctions et les mécanismes d’action de certains de ces gènes dans les cellules de granulosa des follicules ovariens en utilisant des inhibiteurs pharmacologiques, la technologie CRISPR-Cas9 ainsi que des analyses de transduction de signal. Nous étudions également le mode d’action des protéines codées par ces gènes en définissant leurs partenaires, en utilisant l’approche de levures à double hybrides et en effectuant des analyses in vitro.

Membres du laboratoire

Marianne Descarreaux
Étudiante à la maîtrise
Marianne.descarreaux@umontreal.ca

Daniela Naranjo
Étudiante à la maîtrise
dcng1994@gmail.com

Maryam Pashaei
Étudiante à la maîtrise
maryam.pashaei@umontreal.ca

Amir Zareifard
Étudiant à la maîtrise
Amir.zareifard@umontreal.ca

Aly Warma, MSc
Étudiant au doctorat
Aly.warma@umontreal.ca

Publications

1 2 3

Rechercher

+